Quéven – Bretagne / France

Quéven

Quéven [kevɛ̃] est une commune française, située dans le département du Morbihan en régionBretagne. Historiquement, elle fait partie du Pays vannetais et du Kemenet-Héboé.

Le nom de la localité est attesté sous les formes Quetguen en 13871Qaez ven en 14662Queven en 1793, Quesven en 18013.

Son nom breton est Kewenn, prononcé localement [ˈcəɥən].

Koadar c’hoad, le bois, la forêt. On peut voir dans la seconde syllabe l’adjectif guen « blanc »2, ici, au sens de sacré.

À Quéven, le linteau de la ferme de Kerlaren porte, écrite en lettres gothiques, la plus ancienne inscription connue en Bretagne sur une maison rurale : « L’AN MIL : III cc IIII XX XIIII »(«l’an 1494 »)5.

En 1759 la paroisse de Quéven devait chaque année fournir 26 hommes pour servir de garde-côtes6.

Lors du premier conflit mondial 1914-1918, Quéven perd 101 de ses enfants.

En janvier 1945, la ville de Toulouse accepte, par le truchement de son maire, Raymond Badiou, la proposition d’adoption de la commune meurtrie, et en conséquence le parrainage proposé à cette fin, le 23 décembre 1945, par le maire de Quéven de l’époque, Louis Kermabon, et Alphonse Viros. Ultérieurement, en souvenir de cette aide, la commune de Quéven inaugure une Place de Toulouse et la ville rose, une rue de Quéven.

La commune de Quéven a été décorée le 25 septembre 1949 de la Croix de guerre 1939-1945, par citation en date du 11 novembre 1948 du secrétaire d’État aux Forces Armées Max Lejeune.

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star