Temple de Mercure – Auvergne / France

Le temple de Mercure du puy de Dôme est un temple gallo-romain construit au 2e siècle au sommet du puy de Dôme, en remplacement d’un temple datant du 1er siècle. Des campagnes de fouilles en 1875 puis au début du xxe siècle en ont révélé les ruines.

Au cours du Ier siècle, la cité d’Augustonemetum (actuelle Clermont-Ferrand) des Arvernes décide de se doter d’un temple dédié à Mercure. Au siècle suivant, ce temple en arkose, devenu sans doute trop petit pour accueillir les nombreux pèlerins qui s’y rendaient, fut remplacé par un temple plus grand et plus majestueux en trachyte.

Découverte et historique des fouilles

Le site a été découvert en 1872 à l’occasion de la construction de l’observatoire météorologique. Très rapidement, les premières fouilles se déroulent de 1873 à 1878, conduites par l’Académie des sciences de Clermont-Ferrand, sous la direction, à partir de 1875, de Louis-Clémentin Bruyère1. Ces premières recherches permettent de réaliser les premiers plans du site.

Les fouilles sont ensuite arrêtées et le temple est laissé à l’abandon, en l’état. Ce n’est qu’en 1886 que commenceront les démarches qui amèneront sa protection2. Il est classé aux monuments historiques en 18893.

Par la suite un certain nombre de découvertes plus ou moins fortuites4 conduisent à une seconde série de campagnes de fouilles, sous la direction d’Auguste Audollent et Gabriel Ruprich-Robert5. Cette série de campagnes étudie notamment les abords du site et découvre un petit temple annexe et, à proximité de ce dernier, une petite statuette de Mercure, confirmant encore la dédicace du lieu de culte6.

Sources : Wikipedia
%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star